samedi 19 avril 2014

Christian Martel : Lavées de lumière et de silence



   Christian Martel, né en 1947 à Nyons dans la Drôme, de 1963 à 1967 il fait ses études à l’École des Beaux-Arts de Valence et, de 1967 à 1969 à l’École des Arts Décoratifs de Strasbourg, de 1969 à 1975 travaux de céramiste et recherches picturales. En 1975, il s'installe à Montpellier.
"Recherches picturales sur le paysage végétal, les reliefs montagneux, les plis géologiques. Travaux sur des architectures singulières, des lieux inspirés de zones portuaires, industrielles, cherchant dans ces divers matériaux des textures, des matières propices à un travail de création, d'espaces imaginaires.
Travaux de série autour d'objets divers : végétaux, objets d'apparence dérisoire, servant de tremplin, de ferment à l' imaginaire, sans contraintes précieuses." Voilà ce qu'il dit de son travail.
Il nous fait l'honneur de publier dans Point Critique quelques unes de ses œuvres  marquées du sceau de l'absence, lavées de lumière et de silence, proches, dans l'esprit, de certains tableaux d'Edward Hopper . Mais où sont donc les hommes ? D'eux , nous ne voyons que leurs constructions, et cette absence donne à ces bâtiments une présence incroyable qui évoque les vestiges de civilisations disparues. Quel était ce monde et que lui est-il arrivé ?




Usine Lafarge, Port de bouc ( Bouches du Rhône )









Petite gare





Gare de Veynes








Cimenterie à Crest ( Drôme )






Sète, zone portuaire






Sète, zone portuaire






Silo à Riez ( Alpes de Hautes Provence )




Christian Martel

4, rue du Bras de fer
34000 Montpellier

tél : 04 67 66 28 33

www.christianmartel.fr

vendredi 18 avril 2014

LES TROIS COULEURS






Vins de Pays Charentais : shooting bouteilles




dégustation -
ils ne font que dresser la liste
des grands domaines


*


petits vins, grands vins
j'ignore ce qui se cache
derrière


*


ce vin là soudain
c'est tout autre chose -
un poème


*


dans la carafe
le vin tourne et mousse -
Vertigo


*


lui au moins
le vin il l'aime
pour lui-même


*


chez lui chaque vin
c'est toute une histoire
de terre et d'homme


*


le caviste sait
ce qui se cache
derrière les étiquettes


*


quelques bouteilles
haut perchées
comme de vieux livres


*


ils ont les gestes
et le langage
pas les mots




Philippe Quinta

 

mardi 15 avril 2014

PLAN DE FUITE





Plan de fuite, photo et encre de Christian Cosberg







sur la place
tous ces bruits qui brûlent
jusqu’au soir






une virée en brouette
le dernier voyage
des plants de tomate








notre amitié
cette lumière qui chuchote
dans les bambous










ma joie puisée
dans l’ombre
de l’érable pourpre











draps blancs
étendus dans l’herbe
j’ai fait la paix avec mon enfance








léger léger

le vent tiède

sur les primevères






Christian Cosberg



vendredi 11 avril 2014

TOUS FEUX ÉTEINTS


Autos de mon enfance, Christian Martel


   Rien ne s'était passé comme prévu, c'était même un miracle de se retrouver vivant, traversant la nuit vers une hypothétique planque, quelque part dans le sud. Son épaule lui faisait mal mais ce n'était qu'une éraflure. Au fur et à mesure qu'il s'éloignait de la ville, que la campagne dressait la masse noire de ses collines mangées de sapins, l'angoisse refluait. Les flics n'avaient pas eu le temps de dresser des barrages. De toute façon il avait déjà franchi les frontières de deux états mais il ne voulait pas baisser la garde, pas encore. S'il roulait toute la nuit, il atteindrait la côte au petit matin. Pour l'heure, le plus urgent, c'était de trouver de l'essence, de ne pas tomber en rade au milieu de nulle part...

Texte de Christian Cosberg

jeudi 10 avril 2014

DOUBLE SOLEIL







tant de lumière
aujourd'hui
même la lune voulait voir ça



Double soleil - Photo et texte de Christian Cosberg




grand soleil
un bourdon file
dans le vent





haute voltige
dans le vent une escadrille
de pétales blancs





ce que dit le beau temps
je ne me lasse jamais
de l'entendre





tout est bleu
ce matin
même le cri des mouettes





Christian Cosberg

 

mardi 8 avril 2014

AVEC ELLE





parfois je suis là
avec elle
sans rien dire




Avec elle - Photo et texte de Christian Cosberg


derniers rayons
nos ombres courent
au devant de la nuit

ultimi raggi
le nostre ombre corrono
davanti alla notte




premiers pas
je donne la main
au petit jour

primi passi
io do la mano
al primo mattino







Christian Cosberg
Traduction de Giordano Genghini 

jeudi 3 avril 2014

NUIT D'AVRIL





nuit d'avril
une pluie fine traverse
la ville endormie



Nuit d'avril - Photo et texte de Christian Cosberg



matin frais
je déteste quand le printemps
se cache




minuit
le bout du monde
au fond du couloir





début d'averse
nous trouvons refuge
sous les jupons d'une marquise





matin blanc
ici juste son voile
le printemps a la tête ailleurs




Christian Cosberg