mercredi 17 juin 2015

LUNE BLEUE





Photo de Jean-Pierre Divet





au dernier soupir
un regard sur ses brebis
il est parti




*




Sur le causse
au bal des papillons
l'esprit léger




*




Journée finie
flotte l'odeur
de l'enfumoir




*




Lune bleue
la tête dans les nuages
après l'orage




*




poussières d'étoiles
la mémoire de ses chaussures
au tableau de bord




*





sieste au vert
la musique des tarines*
et des mouches




*




vertige
le vent d'avant l'orage
jusque sous sa jupe




*




FOSSIL
étrange la marque de lunettes
de ma vieille sœur




*




Un à un
les grains de raisin
s'allument au soleil




*




Cette première mousse
offerte par mon Fils
longtemps sur mes lèvres




*




Ciel gris
piscine bleu
je plonge




*




été au ruisseau
soudain sa lumière
caresse la préhistoire




*




Instant d'éternité
seules dansent les feuilles
au gré de l'air




*




Ah, vous dirai-je mon fils
le plaisir d'un baiser posé
au milieu d'une vieille barbe




*




Retour de course
le salaki au fond du frigo
attend la tomate




*




dans ses yeux
la glycine se reflète
et m'enlace




Photo de Jean-Pierre Divet





Trapéziste
A quel fil de vie
tu te suspends




*




l'odeur de mon enfance
remonte de la cuisine
mon fils à la bilig*




*




Tel un radar
au bord de l'autoroute
le tournesol




*




Maquereaux à la main
il embrasse
ma fille




*




cette maison
façonnée de mes mains
la quitter




*




De notre été
ses jours ardents
que reste-t-il




*




Tête embrumée
l'ombre de lui même
le Ventoux cuve sa nuit




*





pour une journée
la douceur de vivre
au pays de la châtaigne




*




royaume des escargots
la pluie partie
ils prennent leurs pieds




*




ambiance des 24 H
chez les escargots
les pneus crissent




*




dorment les volets
le ressac de nos corps
près de la piscine




*




ceinture de sécurité
son parfum
reste attaché




*




terre en automne
son visage caché
accueille la semence




*





journée sous la pluie
les os encore mouillés
la douche attendra




*




combler l'absence
en notes de musique
prêtes à jaillir




*




ah! vieux prunus
offrant une fleur
avant l'hiver




*




aux fils du grenier
dormaient les fantômes
vents de mon enfance




*




pétales après pétales
sa rose sur mon chevet
doucement déposée




*




un jour imaginer
l'espoir que l'on porte
dans une valise




*




le sud
à l'angle de la rue
ses mains bavardent




*




carré de ciel bleu
fenêtres ouvertes
sur le Sud




*




Galerie marchande
rayon lingerie
il plie son bréviaire




*




elle partie
ma cheminée
a perdu sa flamme




*






envie d'ailes
la retrouver encore
cap au nord





*




aurore
le plat pays
un peu givré




Photo de Jean-Pierre Divet





que se disent ils
d'avoir vu tant de culs
les bancs publics



*



au bout du fil
une à une
les étoiles s'allument





Jean-Pierre Divet

 
* Race tarine, synonyme de race bovine de la Tarentaise. (Larousse)
* Le ou la bilig, aussi dénommée crêpière ou galettière, est une plaque circulaire en fonte, extrêmement lourde, utilisée pour réaliser et faire cuire les galettes ou les crêpes. (Wikipédia)




dimanche 7 juin 2015

FRISSONS BLEUS





Uemura Shoen








vache au pré
la queue dessine
un nuage



*



au bord de l'eau
une aile de papillon
abandonnée



*



grasse matinée
de temps en temps un oiseau
traverse la lucarne



*



au large
un bateau de pêche
ou la dernière étoile



*



sur mon poignet
fraîches les deux premières
gouttes de pluie



*



soleil oblique
les arbres s’allongent
dans le sentier



*



dans l'herbe verte
elle enfile des perles
la toile d'araignée



*



entre les rochers
une feuille blonde
a caché son or



*



solitude
l'allée des amoureux
a perdu ses feuilles



*



brouillard
je marche, fantôme
entre des fantômes



*



hiver
le ciel bleu
un couteau sur la peau



*



solstice d’hiver
les vieux tout heureux
du surplus de lumière



*



rosée
des gouttes de nuit
au bord de l’aube



*



cueillie sous la bruine
acidulée et fraîche
une pomme



*



au-dessus des plaines
un Mont Blanc
de nuages



*



fin de l'averse
la dernière goutte
ne me rate pas



*



odeur de roches
ou de silence
le petit sentier



*



il n’en finit pas ce rose
d’ouvrir ses pétales
à la brise du soir



*



bord de mer
par vagues successives
me visite son silence



*



aube limpide
dans la rue une voiture
en sens interdit



*



dattiers en fleur
le bec rouge de la sterne
dans le bleu du fleuve



*



tremblement
dans les feuilles légères
danse la lumière



*



le souffle du vent
sur les frissons bleus
de la mer



*



jardin d’avril
goûter dans le vert des feuilles
la joie du moment



*



crépuscule
le coeur de la rose
de plus en plus visible



*



crépuscule
doux entre les mains
le sable



*



printemps
son rire espiègle
me rajeunit



*



les criquets
au passage du vent
plus loquaces

*

le ciel est trop bleu
les vaches dans le pré
ferment les yeux



*

 

les rides de l’eau
portée musicale
sans notes



*



un oiseau
traverse le soleil
pour aller au nid



*



dans le vert
de chaque feuille
une once de soleil



*



odeur de roches
ou de silence
le petit sentier



*



le saule
admirer ses mobiles
de lumière



*



printemps
la rose et son reflet
sur la table



*



le mégot d' hier
toujours sur la dalle
plus le papillon



*



il pleut
invisible depuis hier
l'écureuil



*



de ses yeux rétrécis
que regarde le chat
dans la mer ?



*



ça gargouille
la vie reprend de plus belle
dégel



*



le vieux prof
ne se souvient
que de leur surnom



*



buée matinale
l’enfant sur le pare-brise
écrit un nom



*



dans l'autobus
nos jambes lentement
font connaissance



*


Aurore
les mots que l’on a tus
me reviennent





Marlène Alexa






mardi 26 mai 2015

LE JOGGEUR ET LA PÂQUERETTE





Photo de Gérard Dumon






ongles noirs
j'apprends à aimer
la terre




*




longuement je contemple
ses formes rondes et blanches -
village sous la neige




*




sautant de branche en branche
une mésange me regarde
préparer le ciment




*




et un beau matin
l'hiver tombe aux pieds
de quelques crocus




*




courant d'air marin ~
sur les vagues de l'oreiller
l'ombre du rideau




*





jardin négligé ~
les premières orties
se roulent dans l'herbe




*




giboulées de mars -
le peintre ne sait plus
quelle couleur choisir




*




perce-neiges -
devant la glace elle met
ses premières boucles d oreilles




*




au beau milieu
de la Voie Lactée
un enfant joue aux billes




*




un nouveau printemps -
trop petite déjà
sa robe à fleurs




*





pâquerettes -
la pelouse
me regarde




*





pleine lune de mars -
encore une nuit blanche
pour le magnolia





*





ma retraite ?
je ne sais pas
un magnolia





*





par temps clair
on peut voir les magnolias
dans ses yeux





*




matin frisquet -
le petit feu
des genêts en fleurs





*




mon jardin sauvage -
je ne veux rien connaître
de leurs prières froides





*




une brise
saupoudre parfois l'étang
- pruniers en fleurs





*






jardin d'avril -
autant de primevères
que de mouches





*





petit vent doux -
dans la sébile du mendiant
deux ou trois pétales





*





la princesse
regarde un dessin animé ...
les grenouilles attendent





*




douceur du soir -
un éclat rouge sur la table
de l'autre côté du verre





Takeuchi Seiho






point du jour
le corbeau argumente
avec la grenouille





*





personne ne sait
quand le gardien de nuit
a vu le jour





*





la télé ne marche pas -
enfin si, son antenne
sert au rouge-gorge











lune dans l'étang -
les grenouilles regardent
le programme du soir





*




lilas en fleurs -
une vieille cabane
toute neuve





*





les pétales du cerisier
noyés dans l'eau froide
... sept cent naufragés





*




aube fraîche -
le joggeur et la pâquerette
font leurs étirements





*





une fissure
dans le mur de la chambre ...
glycine en fleurs






*





vent froid de mai -
quelque part une liste
d'enfants musulmans





*




envie de sieste ...
quand je referme le livre
un papillon s'ouvre





*




silence du soir -
une mésange secoue
le parfum des roses








Vincent Hoarau