dimanche 15 juillet 2012

Fluides et Entropie

JE SUIS COMME LES ROBINETS, IL ARRIVE TOUJOURS UN MOMENT OU J’ÉPROUVE L’IRRÉPRESSIBLE BESOIN DE FUIR.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire