mercredi 28 décembre 2011

Trois pierres

   J'ai longtemps gardé un cœur de pierre trouvé sur la plage et puis je l'ai remis dans la nature, je ne voulais tout simplement pas garder un cœur de pierre ad vitam aeternam. Je me sens bien plus léger depuis. La nature sculpte parfois des têtes, je me rappelle d'une tête d'indien vue en Gaspésie, au Québec.
                                                                                   Oiseau migrateur, il n'est plus là où vous le voyez.

   Parfois, la sculpture est à assembler soi-même, elle est là, nous la foulons au pied sans le savoir quand nous nous promenons sur une plage de galets, elle est là en pièces, éparpillée, il faut simplement la retrouver.


 Trois pierres. Photo Christian Cosberg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire