lundi 5 mars 2012

A deux pas de là



dimanche midi
promenade dans les vignes
jonchées de sarments

*
sur le chemin
un chien vient à ma rencontre
nous sommes deux

*
début mars
l'herbe est sèche
comme en juillet

*
deux heures de l'après-midi
le vent se lève
tourbillon de feuilles mortes 




1 commentaire:

  1. de belles choses...je le dis parce que je le pense...


    Phil

    RépondreSupprimer