dimanche 18 mai 2014

Poème sans rime ni raison








Pour un poème
Sans rime ni raison
Sans pied, sans vers
Un poème qui boite
Un poème qui ne casserait pas
trois pattes à un canard,
Un poème avec ou sans pied

Un poème avec deux pieds
Un poème sans ruine ni maison
Un poème avec boîte
Un poème sans boîte
Un poème sur trois pattes
Comme les gais ridons
Un poème sur quatre pattes
Comme les petits d’homme
Ou à cinq pattes comme les moutons
Ou à cent pattes, pour l’épate
Un poème avec des vers, des verres et des verts

Un poème aux mille pattes
Avec un pied pour chaque patte
Et au moins quelques pattes de secours: (selon l’expression bien connue « tu dois bien avoir un paquet de pattes ? ») pour le cas ou le mille pieds  se casserait une patte
Un vers, deux vers, trois vers…et comme ça jusqu’à la fin
jusqu’à la fin des pattes dirait le mille pattes
qui recompterait ses pattes pour voir si par hasard on ne l’aurait pas volé d’une patte
ou si le marchand ne se serait pas trompé de paquet ou de marque de pattes et qui douterait, et qui recommencerait depuis le début une fois à la six centième, une fois à la neuf cent quatre vingt huitième, et qui se rendrait compte qu’on lui a greffé par-ci par-là, parce qu’il ne restait pas autre chose, une coquillette un spaghetti ou une lasagne… Vous avez déjà vu vous un mille lasagnes marcher à quatre pattes ?
- Moi non plus d’ailleurs
Il serait forcément boiteux ce mille pattes boiteux :
Une, ploc, trois, ploc, cinq, ploc, etc. etc. etc. Ça en ferait des plocs, et ça en ferait des etcetera
- Si, si, recomptez  vous verrez !
Et toutes ces béquilles, hein, toutes ces béquilles ? Cinq cents béquilles à condition que le mille pattes soit bien élevé et boite bien une fois sur deux, mais…imaginez, imaginez. Ah ! Vous voyez bien : quel bordel !
[ Pour lire la suite cliquez sur Plus d'infos, ci-dessous ] 


Imaginez, car je n’ose moi-même, un mille pattes qui n’aurait que des pattes de gauche et qui tournerait en rond sans savoir ni pourquoi ni comment, qui se retrouverait au centre, et qui  pour en sortir serait obligé de faire le chemin à l’inverse de la gauche vers la droite. Si en plus et par hasard il s’emmêlait les pinceaux…
-Hein ?
Si, si j’en ai vu des mille pattes artistes peintres : ils sont beaucoup plus rapides que les mille pattes unijambistes Moi je me souviens d’un mille pattes unijambiste qui ne peignait que des portraits en pied, faut l’faire quand même !
Donc vous mettez un pied en début de ver,  non en début de mille…
Non je recommence : si vous mettez un pied à chaque ver, au bout de mille vers vous n’avez plus un mille pattes mais un mille vers.

ah et puis j’sais plus , moi ! c’est à en perdre la tête, d’ailleurs ça n’a pas de sens, un mille pattes avec une seule tête ;
Ecoutez bien, et dites-moi comment vous feriez  vous si vous étiez  la maman  mille pattes qui dirait à son petit pour bien l’éduquer : mais regarde donc où tu mets les pieds !
T’en as d’bonnes qu’il lui dirait l’enfant mille-pattes à sa maman mille pattes…
Pauv’bête, ell’saurait plus où donner ni d’la tête ni des pieds,
Et puis au moment de partir à l’école :
« eh bien mon enfant qu’est-ce que tu as encore fait de ta sept cent quatre vingt huitième chaussure ?)
-Laquelle, Maman, la sept cent quatre vingt huitième de droite ou la sept cent quatre vingt huitième de gauche ?
Imaginez, imaginez maintenant que cette malheureuse bestiole se soit mis en tête d’apprendre la valse, une valse à….non je n’ose pas imaginer la torture mentale d’un enfant mille pattes essayant d’apprendre à danser la valse à mille temps avec une charmante demoiselle un peu myope et qui boiterait de la quatre vingtième, de la cent dix huitième et de la vingt et une unième…(patte, bien sûr !)
Et cet autre mille pattes de compagnie qu’on essayerait de dresser en lui disant :
Donne la papatte.
Et je ne parle pas des vers qui eux n’ont pas de pattes ; mais ça n’a pas de sens non plus : pourquoi parle t-on, tontaine-tonton, de vers boiteux alors qu’ils n’ont pas de pattes ? peut on boiter en rampant ?
Comme quoi tout bien réfléchi, si vous n’avez rien de plus urgent à faire, faites plutôt des mille vers que des mille pattes.
CONCLUSION : une valse à mille vers c’est peut être beaucoup plus charmant mais c’est beaucoup moins troublant qu’une valse à mille pattes.

Jean Gelbseiden

1 commentaire: