dimanche 15 avril 2012

A une semaine du premier tour : Desproges est grand


   Oui, Desproges est grand, son humour ravageur et ciselé ne loupe jamais sa cible. Ici, en l’occurrence, le racisme, la xénophobie, forcément, bête et méchante ! Piqûre de rappel avant le premier tour de ces élections présidentielles avec Les rues de Paris ne sont plus sûres.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire