vendredi 29 juin 2012

CHANSON



De ses yeux gris,
la lune orpheline du jour,
chante sa chanson bise émaillée de tristesse.
Les ronds parapluies bleus sont en allés
aux vents d'antan
et leurs baleines édentées lentement s'égouttent
sous le rire des grenouilles curieuses.
Accrochés aux cimes du ciel,
les grands cyprès noirs hésitent
dans la torpeur des rêves inachevés.

Une chanson triste,
que bredouille la lune
quand chantent nos mots leurs amours mortes
Au long ­ si long ­ des routes grises.

Et pleurent ainsi les algues mornes
sous leurs arches assoupies :
Des larmes du jour tout proche
aux peines d'amours matins
un souvenir s'accroche
aux longs réveils chagrin


Jean Gelbseiden


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire