lundi 4 juin 2012

DÉSERT






C’est un désert qui rode à la lisière de nos yeux
Un gouffre
Il n’y a plus que
Le précipice de nos bouches fermées
Envolées
Les trouées de mots tendres
Disparues
Derrière l’épais rideau
Des nuages et des sanglots
Plus de mots
Plus de caresses
Plus de langues
Sur nos peaux
C’est un désert qui rode à la lisière de nos yeux



Laura Breitwieser


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire