mercredi 13 juin 2012

Les Haïkus de Phil




deux narines
l'une pour le seringat
l'autre pour le chèvrefeuille
*
 pas encore d'enfant
qu'on appellerait
sinusite
*
 d'Atlanta
ma femme rapporte
des photos de lucioles
*
 pleine lune-
j'ignore à quelle fenêtre
l'attendre
*
 elle me rapporte d'Atlanta
un cahier "Oxford"
made in Mexico
*
un chien aboie
et moi je tousse - qui de nous deux
s'arrêtera le premier
 
Philippe Quinta
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire