mercredi 2 janvier 2013

Les haïkus de Phil : L'an neuf








dans la pièce froide
le son chaud
du violoncelle
 
 
 
 
 
 
Ville natale -
trente ans après toujours belle
la désirée
 
 
 
 
 
à deux pas d'ici
mon adolescence
toujours vivante
 
 
 
 
 
whisky
je ne vous dis pas
ce qu'il nous fit dire
 
 
 
 
 
An neuf -
le premier café
est d'hier

 
 
 
 
Philippe Quinta
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire