mercredi 13 février 2013

Les Haïkus de Phil : Un bal masqué




lâchant ses béquilles
pour une belle danse
des mains

 
 
bal masqué
les perruques gomment
les différences

 
 
le bal entier
dans son fauteuil
je le fais rire

 
 
sa danse
toujours
en déséquilibre

 
 
quand on parle d'eux
on dit les personnes
adieu l'adjectif qualificatif

 
 
un petit air
de cour des miracles
la photo de groupe

 
 
être femme
pour une danse
au moins

 
 
handicapés
ceux qui des assistants
jamais ne dansent
 
 
Philippe Quinta 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire