vendredi 28 juin 2013

Fantômes à vendre





Gustave Caillebotte





journée d'été
je remonte un chemin
plein de rires et d'éclaboussures




maison vide
mes doigts sur le piano
ne réveillent personne

me vient un petit air triste
comme un tombeau




maison à vendre
un jour le vieux piano
rejouera du jazz




Christian Cosberg



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire