samedi 27 juillet 2013

Comment guérir de tant d'absences






   Comment guérir de tant d'absences...
   Au loin, tout là-bas, une mer de pierre ; dessaisie d'elle-même par ses propres sursauts, au regard de ses autres combats.
   L'oubli et le miroir convertissent nos dettes.
   Si le silence reste nomade par endroits.

   Au dessus du vide, en aplomb du désir, dans le rire des mains, nos corps viendront se fendre.
   Se fendre ; puis périr.

   La faille est fille du présage.

   Gageons-le mais sans trop y croire :
   des deltas de lumière, ici, demain, inclineront l'écriture de toute chose.




Roch-Gérard Salager

Extrait de Peut-on vivre si loin...aux éditions La Dragonne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire