lundi 2 septembre 2013

Une soudaine envie de marcher






premier jour
devant moi la plaine
à perte de vue

tout ce chemin à faire
je relace mes souliers














en rafale - le vent
s'engouffre dans le feuillage
des micocouliers

le vent comme une soudaine
envie de parler

                                          








Christian Cosberg




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire