samedi 30 novembre 2013

Haïku de froid






grand froid -
le petit feu de bûches
le tient à distance

*

matin d'hiver -
l'espoir qu'il y ait des flammes
en paradis

*

le vol d'étourneaux
depuis ma maison
je l'entends qui passe

*

aujourd'hui
sans raisons précises
la joie d'être en vie

*

en s'embrassant
elles s'enflamment
les deux belles bûches

*

une araignée saute
de la bûche en flammes

*

toutes mes pensées
bonnes ou mauvaises
je les jette au feu






Philippe Quinta  

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire