mercredi 15 janvier 2014

La monnaie des morts

   




Claude Monnet




   La monnaie des morts : c'est la résiliation du poème ; autant dire de l'intime qui séjourne au plus profond de nous.

   Trop lasses d'être livrées à l'inaccompli, au feu des chambres, à l'errance des usages, quand ce n'est pas à la caresse des torts - certains affirment avoir vu des voix brûler au-devant de corps inertes, lors de la fin probable d'un été...

   L'orgasme : cet instant où le surplomb s'irise en un non-temps, lequel grave l'imaginaire ; bref mélange de loisir et d'enjeu.
   Érotiser les heures.
   Héroïser l'encre sur le papier.

   Jamais éteinte, toujours virtuose, la mort atteste d'anciens voyages.
   Si la joie flambe hors l'impossible vérité.





Roch-Gérard Salager

Extrait de Peut-on vivre si loin...aux éditions La Dragonne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire