mardi 25 février 2014

DEMAIN LE COQ SE TAIRA





Kestutis Kasparavicius





assez de bois
pour parvenir au printemps -
narcisses en fleurs


*


elle sait
qu'avec le grand vent
elle ne trouvera pas le sommeil


*

 
parfois un crapaud
ou une grenouille
au fond de mon ventre


*


ah comme il sent bon
ce vieux traité
de botanique


*

 
de livre en livre
s'effeuille
ma vie


*

lattes brisées
deux piles de livres
pour les remplacer


*

sommeil proche -
mes désirs enfin
a portée de mains


*


je m'endors
Merlot sauvignon
en bon narcotique




le vent hurle
et le volet crie -
demain le coq se taira






Philippe Quinta

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire