mercredi 19 février 2014

JARDIN D'OISEAUX












les violettes
ils s'agenouillent
pour les sentir

 
*

 
"J'entends un oiseau
qui picote "
c'est un pic qui tambourine

 
*

 
deux haïkus
chuchotés simultanément
dans ses oreilles

 
*

 
le poireau sauvage
passe sous
toutes les narines

 
*

 
un couple de pies
l'annonce d'en haut
le printemps

 
*

 
rares ceux qui s'allongent
face au ciel
préfèrent l'herbe


*

  
Violette a vu
des violettes
près du ruisseau

 
*

 
il ne dit pas l'eau court
il dit l'eau tremble

 
*

 
ils n'ont pas de mots
pour dire la brise
qui agite l'herbe

 
*

 
deux merles gras
s'échappent
d'un vieux mûrier

 
*

 
pas un nuage
dans le ciel bleu –







Philippe Quinta

 




 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire