samedi 24 mai 2014

SUITE COMME ÇA





Sottovento Club - Photo de Maurizio Torazza




Jazz dans la ville
le vent
aussi


 *

 
Le trombone à coulisse
avale
la lune


*

Saké, téquila
deux fois plus
d'étoiles


*

Sur le chat
dans ma gorge
je resserre mon écharpe


*

Dans la cour
de l'hôtel particulier
toi, en particulier




Monique Junchat

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup vos haïku, "dans la cour de l'hôtel particulier..." est une petite merveille. Une admiratrice. Laura B.

    RépondreSupprimer