mardi 29 juillet 2014

QUELQUES TOURS DE PASSE PASSE






irai-je un jour
au bout de cette allée de pins
mai s'en va déjà


 






toujours posés
sur les nuages
mes rêves d'oiseau










joli mai
architecture et alcool
de mal en Pise...









passé la colline
mon regard se libère
du carcan des rues


 







parfois 
ça fait du bien
de regarder les choses en face












plein soleil
ébloui d'herbes folles
le mur aveugle







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire