dimanche 16 novembre 2014

HAÏKUMAN




Hokusai




première fleur jaune -
cinquante yeux la voient
deux doigts la cueillent



*



dans les yeux des enfants
j'ai élu domicile -
amandiers en fleurs



*



le vent hurle
et le volet crie -
demain le coq se taira



*



le vent fait
ce que je n'ai fait -
fermer les volets



*



assez de bois
pour parvenir au printemps -
narcisses en fleurs



*



cette neige -là
toute parfumée -
cerisiers en fleurs



*



ah comme il sent bon
ce vieux traité
de botanique



*



bien plus vieux que moi
le galet
au fond de ma poche



*



les hauts cyprès
peignent le ciel
en bleu




*



matinée de larmes
vingt kilos d’oignons
à éplucher



*



petite pluie fine -
il la partage
avec ses salades




*



dans la poubelle
trente têtes de sardines
me regardent




Dessin de Dominique Lafond




pluie fine -
un chaton dort
dans une chaussure




*



autrefois
plus souvent que l'orage
mon père grondait




*



à travers les bambous
se dessine la silhouette
de ma voisine




*



descendre l'escalier
quand elle chante
la cafetière italienne




*



jour de marché
les grands parasols flottent
sous la brise



*



à l'aube déjà
la capoeira
des petits chats




*



demeurer paisible
le dos appuyé
au tronc du puissant tilleul




*



Bord de plage -
elle regarde ses propres seins
plus souvent que moi




*



Palavas les flots -
pas de haïkus
trop de monokinis




*



seul sur la terrasse
je demande qui est là
à un courant d'air




*



premier jour chaud -
je rêve déjà
d'une nuit d'averse




*



baiser de l'abeille
la fleur de courgette
a frémi




Taniguchi - Kusumi




Fin de journée -
je n'apprendrai jamais
à vivre




*



dans l'air lourd
la grâce
d'un filament de poussière








Philippe Quinta

  
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire