mercredi 12 novembre 2014

UN PLEIN SAC DE SOLEIL





Photo et texte de Christian Cosberg






ténèbres
sur le papier enfin la lumière
de quelques mots



*


une odeur de vendange
le vent la remorque
jusqu'à moi



*


hypnotisée
par les jambes cuivrées de l’inconnue
mon âme de ferrailleur…



*


nuit chaude
l'été se pointe
à pas d'heure...



*


à l'aube
trois soleils à croquer
mirabelles



*


toute la journée j'ai porté
sur mes épaules
un plein sac de soleil



*


nuit bleue
tes mots me ramènent au cœur
de l'été



*


matin de septembre
son sourire derrière
du raisin d'Italie



*


ce baiser dans le cou
ce qu'il me reste de toi
~ petite averse



*


chaque matin
une envie d’herbe et de ciel
et de bottes de sept lieues



*


de la soie
sous son chemisier
et le vent qui se lève



*


bien après l'orage
j'entends pisser le balcon
du voisin



*


brocante
le sourire ébréché
de la vendeuse



*


un trésor
dans le jardin du vieux voisin
deux enfants qui jouent



*


nuages bas
des pans entiers de nuit
égarés dans la plaine



*


cet ami
le lien qui dénoue
deux solitudes



*


bientôt l'automne
le ciel ressort sa collection
de chapeaux gris



*


matin d'orage
dans le tonnerre la voix
de mon père



*


dès la fin
de l'été...
la faim de l'été



*


gros temps
dans sa trousse
que des crayons gris



*


bois de pins
dans ses mains calleuses
le temps s’arrête



*


fin de soirée
cette sculpture dans l'évier
une pile d'assiettes



*


pages blanches
sur l'histoire endormie
toute cette neige à déblayer



*


toutes ces feuilles
recroquevillées
des papillotes de pluie



*


balade au fil des rues
mes caresses
au chat couleur de pluie



*


au banc d'essai
l'énergie douce
d'un premier baiser



*


octobre bleu
dans tes cheveux
des vagues de vent fou



*


barrière blanche
le soleil se décide
à la sauter






Christian Cosberg

 

2 commentaires: