mardi 6 janvier 2015

CHIPS



Chips - photo de Christian Cosberg






minuit passé
coulent des rivières de pluies
et de feuilles




*



fumées de novembre
de l’été
les premières cendres



*



un petit homme gris
comme une maison vide
soir de novembre



*



vent de noroît
toute une cavalerie de feuilles
me dépasse



*




novembre
le parfum du lilas
sur la fille qui passe




*




d'elle
je ne vois
qu'un petit chien blanc




*




Golfe du Lion
de plus en plus grise
sa crinière




*




ciel noir
un vol de corneilles ramène
le soir sur son dos




*




entre deux pluies
le souvenir
de ses caresses




*




dans le vent
me voilà feuille
parmi les feuilles




*




pas de pluie
cette nuit c'est le froid
qui rigole





*





même la nuit
ne peut éteindre
la lumière du peuplier



*



au coin du feu
je rêve d’un chapeau
de paille





*




ce petit cri
dans le placard
la tablette de chocolat m'appelle...





*




hiver
partie dans une quinte de toux
la moto




*




ballerines
elles arrivent et elles nous quittent
sur la pointe des pieds





*




l'été dort
dans sa réserve
pots de confiture





*




cette torche jaune
dans le square
un ginkgo





*




 chips
remontant
une allée de graviers




*





vent glacé
encore dix mille pas
pour rentrer chez moi





*




plein ouest
ce matin la lune
à la conquête de l’Amérique




*




un coup de h
et je fais d'une chouette
une couette...





*




ciel gris
j'épluche
une clémentine






*




vague après vague
nos mots que plus rien
n'endigue





*




voix grave
parfois le matin
je me prends pour un autre





*




nuit noire
seuls nos rires
éclairent le chemin








Christian Cosberg



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire