jeudi 22 janvier 2015

LES VENTS CONTRAIRES





Kiyoshi Nakajima - Swaying





La fleur de lotus
caresse le lagon bleu
matinée de mai



*



Divagantes étoiles
le bleu de la nuit nous berce
un hibou hulule




*






Rencontre impossible
un sac plastique trône
entre leur deux sièges



*



Tous sont fatigués
l'enfant elle rêve déjà
tôt dans le métro



*



L'un lit le journal
le deuxième un roman
le troisième dort



*



Besoin de plus grand
après mes lumignons
fête des lumières



*



Bonnet panda
marche sous les lanternes
chinoises



*



Parc de la Tête d'Or
des libellules géantes
éclairent les cieux



*



Dans le parc
au dessus des amoureux
une lanterne



*



Veilleuse géante
ne fait que confirmer
nos âmes d'enfants



*



séduction
un tango endiablé
contre le mur



*



Le lion rugit
après le brûlant tango
place des Terreaux



*



mal aux pieds
le prix à payer
pour voir la lumière ?



*



Foot au collège
le Zlatan disqualifé
par sa voix qui mue



*



Ouvrir la fenêtre
aérer mes poumons
et mon regard



*



lune d'hiver
tous les animaux ont fuit
son charme masqué



*



musique électro
beating calqué sur le coeur
comme la pluie



*



brume nocturne
son visage se dessine
pour mieux disparaître



*



le soleil se couche
sans rien m'annoncer
du jour d'après



*



dans ses yeux
les vents contraires
de notre âge



*



La toile tissée
prend l'innocent, sans issue...
et je le savais



*



La vie est ôtée
plus vite que ne tombe la nuit
les jours d'hiver



*



Avant que l'automne
n'arrive, le vent t'as pris
comme il prend la feuille



*



Mémoire du temps
ma jolie soeur concentrée
le son du piano



*



Ce soir
j'écoute du jazz
la porte fermée






Audrey Gourjon

 

5 commentaires: