dimanche 11 janvier 2015

L'ÉTÉ SE CHERCHE UNE PLACE






Nataliya Corfu-Ivanyuk





Des éclats de rire
jonchent la table encombrée ~
Une auto s'éloigne



*



Portraits de famille ~
Personne n'est noir ou blanc
Sépia tout au plus



*



Entre les nuages
l'été se cherche une place ~
Même un strapontin



*



Chassant les mouches
de leur queue métronome
les chevaux au pré



*



Crevé, le trottoir
exhibe ses entrailles
aux voyeurs



*



Pile de livres
L'été trop court pour franchir
le sommet



*



Huit heures
Silence et bols vides
dans la cuisine



*



Sous l'éclat sucré
du grain de muscat
un peu d'amertume



*



Devant l'école
Je traverse sans donner
la main à personne



*



Bouffée de Noël ~
L'hiver tente de m'avoir
par les sentiments



*



Brume matinale ~
La lumière chuchote
à mon oreille



*



Vieille coquetterie
de l'arbre qui se teint
avant l'hiver



*



Les nuits s'étirent ~
Au lit sans plus attendre
choisir un rêve



*



Pas de code
pour entrer dans la tente
du SDF



*



Le ciel me délivre
un laissez-passer pour
regagner mon lit



*



Réveil nocturne ~
Le souvenir des lieux
pour seul guide



*



Trop timide
pour me faire rougir
l'éclaircie



*



Le thermomètre
souffle le chaud et le froid
sur mon front



*



Voix enrouée -
Fumerait-elle des maïs
sans m'en parler ?



*



Mes courbatures
dignes d'un marathon
de poitrinaires



*



Desséchées
mes lèvres démentent
l'air humide



*



Mon corps
je sais exactement
où il est



*



Mauvais élève
mon cynisme redouble
en fin d'année



*



Jetant un voile
sur les querelles d'architectes
la brume








Françoise Sarnel


2 commentaires:

  1. superbes !!

    "Trop timide
    pour me faire rougir
    l'éclaircie"
    => mon préféré

    RépondreSupprimer
  2. Ah, oui! J'aime TOUT.
    Merci à toi, mon amie de très beau moment passé en ta compagnie avec la complicité bienveillante et attentive de l'ami Chris.

    RépondreSupprimer