vendredi 3 avril 2015

MATINÉE D'ÉTÉ - ROGER AMADE




Richard Thorn - Mayligh





Mi-mai dans les vignes ~
une cour de moucherons
autour de la tête
 


*



Mi-mai dans les vignes ~
le vert chasse le noir
petit à petit
 


*


 
Mi-mai dans les vignes
passe le tracteur
et son nuage mortel
 


*


 
Mi-mai dans les vignes ~
à l’abri dans sa cabine
il me regarde
 


*


 
Mi-mai dans les vignes ~
une mante religieuse
agonise
 


*


 
Mi-mai dans les vignes~
assis sur son cul
il n’entend plus le coucou




*




Mi-mai dans les vignes ~
à la brise de noroît
les acacias neigent




* * *






l’atelier, fin Mai ~
l’odeur chaude du métal
et de l’huile de coupe
 


*



l’atelier, fin Mai ~
petit à petit le foret
pénètre le fer
 


*



l’atelier, fin Mai ~
des ripes d’acier
la chevelure bleue
 


*



l’atelier, fin Mai ~
sur la tranche de pin frais
le chant du rabot
 


*



l’atelier, fin Mai ~
son bédane soulève
des dentelles de chêne
 


*



l’atelier, fin Mai ~
sous les dents de la ryoba*
le pin vire à l’encens



*(scie japonaise à denture fine que l’on tire au lieu de pousser)
 

*



l’atelier, fin Mai ~
le friselis des copeaux
sous le fer du rabot
 


*



l’atelier, fin Mai ~
un deux trois coups de marteau
la pointe tordue




* * *




Médoc en été~
en conduite supervisée
avec mon petit







Médoc en été~
le ciel est bas et sombre
mon fils détendu



*



Médoc en été~
j’aime rouler avec toi
me dit-il serein



*



Médoc en été~
là, un poil trop vite
Je gère dit-il



*



Médoc en été~
que de progrès chaque fois
il me dit sa vie




* * *



 orage



matinée d’été~
silence et tranquillité
plus rien ne bouge



Sept ans de réflexion de Billy wilder




matinée d’été~
soudain les tambours du ciel
l’air sent l’ozone



*



matinée d’été~
après un bref silence
le petit galop de la pluie



*

matinée d’été~
l’odeur devient verte
et l’herbe respire








tomates séchées ~
il veille au coin du four
le vieux haijin



*



sa tarte à la tomate
un peu de travail
et beaucoup d’amour



*



ton lemon curd
c’est une tuerie dit-elle
devant le pot vide



*



matinée d’été ~
ne rien faire du tout
juste respirer



*



matinée d’été ~
elle, partie au marché
lui en train de glander



*



matinée d’été ~
plus qu’une semaine
et… mon tout petit





Roger Amade





4 commentaires:

  1. Bravo au haïjin et au sélectionneur
    Nomade

    RépondreSupprimer
  2. Monique Junchat3 avril 2015 à 18:12

    Très beau et touchant dans de multiples aspects, bravo à vous 2!

    RépondreSupprimer
  3. superbe série, merci Roger ;-) Graziella Dupuy

    RépondreSupprimer
  4. magnifique série Roger, bravo , modèle à suivre pour une "apprentie", amitiés.
    Arielle THOMAS -un haïku par jour

    RépondreSupprimer