mercredi 18 mai 2016

MOULIN À VENT - MC CRAQUOU




Picasso







amant aventurier
explorateur de zones
érogènes



*




Le ton monte
Les deux vieux avec une canne
Vers un duel ?



*




mes yeux s'ouvrent
je vérifie ma solitude
sur mon portable



*



une vieille
qui a besoin de son fils
crie sur lui



*




une pantoufle sur deux
entre verres et bouteilles vides
le coupable se cache



*




en fond musical :
Tommy - ma p'tite-fille demande
"c'est qui les who ?"



*




chaud bouillant
je me cuite
au perrier



*




Le dos souple
La doctrine raide
Il prie



*




je ne jure que par toi
et je jure toute la journée



*




impossible
de faire l'autruche
tu m'émeus



*




femme bonbon,
tu es ma pie qui chante



*




télé maton
dans une cellule familiale
entre une mère et sa fille



*




comme une viande
je durcis à force
de me ressaisir



*




devant ce miroir
je pose un bouquet de fleurs
pour en avoir deux



*



bien que l'été
soit pourri, pour elle
mes mains restent douces



*




souvent
la nuit
ton absence me réveille



*




dos à la fenêtre
je ne sais pas qui passe
en auto



*




soleil et ciel bleu
arbres et nuages immobiles
ça sent l'embuscade



*



été pourri
je vais déduire ma terrasse
de mon imposition



*



cette vieille
en déambulateur
elle a sauté à la corde



*




je suis fou de toi
interne-moi
dans ton cœur



*




on prend son pied
où on peut
même dans le tapis



*




les incinérer
n'avoir pas à les fleurir
les amours mortes



*




dans ses omelettes
on voyait des herbes pousser
parfois des champignons



*




Auvergne
les taupes font
des petits volcans



*




Auvergne
il n'y aura jamais assez de morts
pour tant de sapins



*




d'avoir oublié
tout le monde
s'en souvient



*



mourir de rage...
à deux cents mètres
de la rue Pasteur



*



à mes enfants
toujours dissimuler
le vieux gamin



*



avec une barbe bleue
j'aurais connu moins de femmes
et la prison



*



l'absolu
si facile à penser
est invivable



*



les moutons
et leurs boucles
qui tournent en rond



*



mon côté Don Quichotte
je bois du moulin à vent



*



café d'Éthiopie
ce matin je rêve à Lucy
avec tendresse



*



magasin primeurs
il plaide qu'il est mûr
cet avocat



*



au réveil
le sucre dans mon café
c'est ta main sur moi



*



bureaucratie
de quel côté est tombé
le mur de Berlin ?



*



de temps à autre
je mets mon corps et je sors
dans la vie


 




 MC CRAQUOU



4 commentaires:

  1. Saisissante sélection, mon ami. Et certains que je ne connaissais pas.
    Quel bel hommage mérité à l'ami Michel qui m'émeut (!) souvent.

    Merci de ce beau partage, Christian et Michel.
    Merci, les amis.

    Je vous embrasse fort.

    Roger.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Roger
    Je pense fort à toi et t'embrasse, il mio amico !
    Christian

    RépondreSupprimer
  3. Monique Junchat19 mai 2016 à 18:49

    Comme Roger, je suis scotchée par cette sélection si forte, personnelle, cela fait bouger les lignes, bravo à Michel et à toi Christian pour ce repérage éclairé et éclairant, du beau travail!

    RépondreSupprimer
  4. Ah, tout le mérite revient à Michel ! Il est temps qu'il nous fasse un recueil de toutes ses merveilles...
    Merci Monique.
    Bises
    Christian

    RépondreSupprimer