mercredi 29 juin 2016

VENTS CONTRAIRES - VALÉRIE RIVOALLON



Albert Dubout






Coupe du monde -
il s'entraîne avec les noyaux
de cerises

 
*
 

Plan de Paris -
deux pigeons tracent
de nouvelles rues



*



A peine
le temps de la voir -
la "sauterellette"



*




Mort
dans un bouquet de menthe -
l'escargot



*



Matin pluvieux -
lire des haïkus
et après ?



*



Monopoly -
une fortune éparpillée
sur l'herbe



*



Jeûne -
puisez dans la graisse
petites cellules !



*



Entre mes jambes
le va-et-vient
des poissons argentés



*



Pique-nique-
la fourmi emporte les restes
chez elle



*




Surréservation -
ma valise mieux loti
que moi



*



Gris -
elle n'est pas
dans les nuages



*



Nuages -
la guêpe s'entête à traverser
la vitre



*



Vents contraires -
les nuages s'embrassent



*



Nénuphar -
personne ne peut
te cueillir



*



Parc des impressionnistes -
une impression
d 'abandon



*



Soleil -
la lumière
du dentiste



*



Sagesse -
ma dent est
en toc...



*



Services sociaux -
un rendez-vous pour prendre
rendez-vous



*



Pingouin -
je n'en ai que
la peau



*



Idées noires -
les fusiller
du regard



*



En balade
sur mon caddie -
la petite araignée brune



*





RER -
le guidon de sa trottinette
dans ma hanche



*



Miettes -
le clochard crache
sur les pigeons



*



Photocopieuse -
la petite araignée cherche
à se reproduire



*



Travaux -
chaque jour les ouvriers
inventent des bruits



*



Pluie -
abritées sous le ventre
de la Tour Eiffel



*



Gardien du parc -
pour seule visite
mon sourire



*



Invasion -
sous les feuilles mortes
une pâquerette



*



Métro
un cœur
contre le mien



*



Hiver -
la crème anti-âge
périmée



*



Jumelles
adossées l'une à l'autre -
deux pâquerettes



*



Décrue -
elle chasse la mouche
avec son soutien-gorge



*



Arts de rue -
les géraniums dansent
sous l'orage



*



Assailli
par les pâquerettes -
le château-fort








Valérie Rivoallon




mardi 21 juin 2016

AU BOUT DE SEPTEMBRE - CATHY SCOTTO




Cathy Scotto







Au bout
du bout d’un grain de poussière
le ciel


*


Reliant
les poteaux électriques
des colliers d’oiseaux


*

Dix neuf heures
les derniers boulistes
vont pointer


*


Marché aux fleurs
pensées et soucis
sur le même étal


*


Lune montante
un ballet d’hirondelles
fascine les chats


*


Croix de Gardie
dans le pelage du chien
ma main disparaît


*


Courbaturée-
une nuit à déménager
les étoiles


*


Le printemps décoche
des flèches d’hirondelles
au ciel du soir


*


Foudre du ciel
je t’aime tellement
quand tu souris


*


Orange caramel
l'astre se fond
au sable d'Août


*


Le chat offre
son ventre au soleil
mi-Août


*


Vingt six Août
au bord de la nuit
un coq chante


*


Nouvelle lune
pour sortir elle met
sa robe noire


*


Sortie d'été
le vent fait traverser la route
aux feuilles mortes


*


Dans ma boîte aux lettres
des nouvelles fraîches 
du vent


*


Tombé
derrière les nuages
un cil de lune


*


Dernier jour d’Août
tel le lapin blanc
l’été défie le temps


*


Le cœur
au bord de la nuit
attend l'écho


*


Onze Septembre
le Monde est un cactus
aux fruits de barbarie


*


Plus sexy
qu'une jupe fendue
son rire espiègle


*


Aperçu derrière
le molletonné des nuages
un arc de lune


*


L'illusion
d'une danse avec le vent
la feuille morte


*


Aujourd'hui les arbres
empanachés de roux
mode écureuil


*


Matin corneilles
mon thé vert au jasmin
réchauffe le vent


*


Radio plume
conciliabules d'oiseaux
sur les antennes


*


Ma voisine
ouvrant ses volets bleus
le ciel aussi


*


Arrivés
au bout de septembre
mes pieds nus





Cathy Scotto